Cette section présente les événements japonais du mois en cours


Setsubun (changement de saison) - 節分

03 février

Les Japonais préparent le retour du printemps par un  "nettoyage". 

C’est l’occasion d’exorciser les démons qui se seraient installés durant l’hiver avec le "mamemaki" (lancer de haricots) tout en prononçant  « Oni wa soto ! Fuku wa uchi ! » (Dehors les démons ! Dedans le bonheur !).

 

La coutume veut qu'on mange ce jour-là autant de "fukumame" (haricots du bonheur) que son âge, et même un haricot de plus pour s'attirer santé et longue vie.

Ainsi qu'un ehômaki, un maki de grande taille non coupé, qu’il faut manger en une fois, en silence, le soir même de setsubun, en s'orientant dans une direction déterminée en fonction du zodiaque de l'année.

 

De nombreux temples et sanctuaires organisent des événements spéciaux. Les fidèles y brûlent des amulettes et des objets personnels dans d’immenses feux alors que les prêtres pratiquent un rituel purificateur.

Certains organisent des danses traditionnelles ou des danses des démons. D'autres font appel à des geisha ou à des célébrités (rikishi, politiques, stars de l'écran...).



Barentaindē (saint valentin) - バレンタインデー

14 février

Au Japon la tradition veut que ce soient les femmes qui offrent des chocolats aux hommes. 

Il y a quatre principaux types de chocolats : 

- giri-choco (chocolats de courtoisie), généralement achetés en magasin et offerts aux hommes que les femmes voient fréquemment mais avec qui elles ne sont pas familières (par exemple des collègues de travail). Il s'agit d'une marque de politesse.

- honmei-choco (chocolats de la destinée), généralement fabriqués par la femme et placés dans une boite en forme de coeur, ils seront donnés à l'homme qui compte le plus pour elle.

- tomo-choco (chocolats de l'amitié), que les filles peuvent s'offrir entre elles.

- jibun-choco (chocolats pour soi-même), réservés aux célibataires.

 

La Saint-Valentin permet aux femmes d'exprimer leurs sentiments et de se déclarer, car les japonais sont généralement de nature timides et réservés.

La Tôkyô Tower organise un événement spécial ou il est alors possible de monter les six-cents marches jusqu'au sommet, pour observer le coucher de soleil et la capitale illuminée.

Le mois suivant, les japonais célèbrent le white day, où les hommes offrent des cadeaux aux femmes en retour de la saint valentin.



Neko no hi (journée des chats) - 猫の日

22 février

Le Japon est un pays où l'on croise beaucoup de chats, qui se baladent dans les rues et les parcs. Reconnu comme un animal noble et calme, le chat correspond plutôt bien à ce pays.

Cette journée est l'occasion pour tous les commerces de proposer des exclusivités félines : pâtisseries en forme de chats, peluches, sacs,...

Les chats reçoivent des friandises de leur propriétaire.

La télévision diffuse des anime avec des chats, des concours de photos sont organisés, et certains sanctuaires shinto organisent une cérémonie pour souhaiter santé et longue vie aux petits félins.



Fujisan no hi (journée du mont Fuji) - 富士山の日

23 février

Le mont Fuji est l’un des principaux monuments du Japon, parce qu’il s’agit du plus haut sommet du pays (3 776 mètres), mais surtout pour sa valeur sacrée, qui le rend vénéré par toute la nation japonaise.

Le mois de février est l'un des meilleurs mois pour voir le mont Fuji, car le ciel est clair et sa crête est enneigée. Cette journée rappelle à tous l’importance de préserver la beauté naturelle du mont Fuji, afin que les générations futures apprennent à respecter et à valoriser la culture japonaise.

De plus le jour 2/23 peut être lu comme Fu (2) Ji (2) San (3), qui a la même prononciation de "Fuji-san".

Ce jour là, les écoles ne s'ouvrent pas et les enfants peuvent accéder gratuitement à de nombreux parcs et équipements publics de la région. De nombreux événements gratuits ou à prix réduits sont organisés dans les villes qui entourent le mont Fuji. La nuit, un feu d'artifice est organisé sur le lac Kawaguchi, au pied du mont Fuji.